Touri toura (Tro vigouden)

Deus ganin me plac'hig yaouank, deus ganin me d´am batiment

Deus ganin me plac'hig yaouank, deus ganin me d´am batiment

Ha me ziskouezo deoc'h ma c'hambroù, touri toura, toura la digetra

Ha me ziskouezo deoc'h ma c'hambroù,  ´re a zo er batiment

 

O salokras kabiten, d´ho patiment na yan ket

O salokras kabiten, d´ho patiment na,yan ket

Kar ma zad, ma mamm zo er gêr, touri toura, toura la digetra

Kar ma zad, ma mamm zo er gêr d´em gortoz da goaniañ

 

O salokras plac'h yaouank, dig´ho tad ho mamm ´meus goulennet

O salokras plac'h yaouank, dig´ho tad ho mamm ´meus goulennet

Da zont ganin d´am batiment, touri toura, toura la digetra

Da zont ganin d´am batiment, da zont ganin da goaniañ

 

Pa noa koaniet an dud-se ha servijet ar c'hafe

Pa noa koaniet an dud-se ha servijet ar c'hafe

Neuze ar plachig yaouank, touri toura, toura la digetra

Neuze ar plac'hig yaouank a go-mañs d´en em chalañ

 

O salokras kapiten, taolit ho pag en dour

O salokras kapiten, taolit ho pag en dour

Ha ma yafec'h da ma c'haos-me, touri toura, toura la digetra

Ha ma yafec'h da ma c'haos me betek palez tal ar mor

 

O salokras plac'h yaouank, re ziwezhad  ´peus goulennet

O salokras plac'h yaouank, re ziwezhad ´peus goulennet

Tri-ugent ha tri-ugent, touri toura, toura la digetra

Tri-ugent ha tri-ugent zo barzh rivier an Naoned

 

 

Viens  avec moi jeune fille, viens avec moi, dans mon navire

Et je te montrerai mes cabines

Celles qui sont dans mon navire

 

 

Sauf votre respect Capitaine, 

Je ne vais pas dans votre navire

Car mon père, ma mère sont à la maison

A m'attendre pour diner

 

 

 

Sauf votre respect, jeune fille, j'ai demandé à votre père et à votre mère

pour que vous veniez avec moi sur mon navire,

pour que vous veniez diner avec moi

 

 

 

Quand ils ont eu diné et que le café fut servi

alors la jeune fille commence à se lamenter

 

 

 

Sauf votre respect capitaine, mettez votre bateau à l'eau

et vous pourrez m'emmener jusqu'au palais face à la mer

 

 

 

Sauf votre respect jeune fille, vous avez trop tardé à demander

60 et 60 sont dans la rivière de Nantes

O salokras kapiten, roit din da gontell al lañs

Da droc'hiñ ma rubanoù peogwir int skoulmet

 

O salokras plac'h yaouank, ma c'hontell al lañs 'po ket

Dalc'hit ma hini argant, honnezh ne laran ket

 

Ar gontell argant dezhi ha goude dezhi pa voe kroget

Ba' e-kreiz poull he c'halon he doa he flantet

 

Ma mije bet an tamm amzer ur bannig liv, un tamm paper

Me mije skrivet ul lizher da he mamm da he zad

 

Me mije skrivet ul lizher da he mamm ha da he zad

Hag an hini ´nije lennet a nize bet kalonad

 

Hag an dra-mañ (a) zo c'hoarvezet gant ar briñsez an Amour

Bremañ na n´eus mui a goñje da gas merc'hed war ar mor

Sauf votre respect Capitaine donnez moi votre couteau de lance

Pour couper mes rubans qui sont noués 

 

Sauf votre respect jeune fille, vous n'aurez pas mon couteau de lance

Prenez le mien en argent, celui-là je ne dis pas

 

Le couteau en argent une fois à elle et après qu'elle l'ai attrapé

En plein dans son coeur elle l'a planté

 

Si j'avais eu un peu de temps, un peu de couleur, un peu de papier

J'aurais écrit une lettre à sa mère et à son père 

 

J'aurais écrit une lettre à sa mère et à son père 

Et celui qui l'aurait lu en aurait été ému 

 

Et cette chose-là  est arrivée avec la princesse de l'Amour

Maintenant on n'a plus le droit d'emmener les filles sur la mer

 

 

 

Ajouter un commentaire